Paulo où l'art de se faire mater profond

Écrit par Lio le .

Michel était tout fier de nous présenter son nouveau responsable "Analyse de parties de folie". Il me beep sur mon Ipad le message suivant:
- "RDV à la maison, Y'a du lourd ! Et accessoirement de la roteuse à volonté. Vouvray frais en terrasse... Mimiche".


Je bâcle comme d'habitude mon dernier Job de la semaine pour aller rejoindre notre grand stratégaire dans sa villégiature rouziérenne. Rien de bien passionnant sur la route à l'exception d'une queue de poisson suivi d'un gros doigt à un cortège de CRS, tout fraichement revenu d'un match OM - PSG, qui se trainait sur une voie sens unique limitée à 30.

- Michel :"Lionel, je te présente Paul Adrien dit Paulo, classé 2000 bientôt 2300 alors qu'il vaut 1700. Il veut jouer chez nous !"
Je mets enfin un nom sur cette odeur de vieille litière qui me brûlait le nez depuis mon arrivée.
- Paulo :"Oui je le veux, je le veux, je le veux..."
- Michel :"Philou a validé son intronisation, il ne reste plus que ton accord."


Paulo essaye de m'amadouer avec son sourire niais à moins qu'il ne soit tout simplement naturel. Sans faire paraître mon désagrement nasal, j'essaye de m'intéresser à son CV avant de prendre ma décision.
Paulo - 20 ans, bientôt 23 alors qu'il en fait 17. Etudie des trucs mais doit relire son cours pour se souvenir quoi ! Pratique le jeu de GO seul dans son coin parce que personne ne sait ce que c'est. A quitté le club de Tours sous jet de pierres et espère se faire accepter dans notre confrérie.
Bon, il faut bien un gars qui ouvre les bières, j'acquièsce d'un signe de tête. Paulo part faire des sauts de cabris dans le jardin. Il a l'air content.
Après quelques litres de binouze dans le corps, nous partons direction l'arène de Pernay où Philou nous attend avec sa bande de joyeux drilles.
Nouveauté au club, maintenant on boit du thé et on doit écouter Paulo expliquer nos parties en serrant les dents quand il se fout de ta gueule !
Il aime, il jubile,... Paulo a ses chaleurs et se sent indestructible. Après avoir maté tout le club en long en large et par derrière, il décide de me défier au vrai sport : le picole blitz.

paulo partieA peine sur le ring, Paulo reçoit la taouache de sa vie.
5'' à la pendule et je lui décoche un Cc3 en guise de gros scud dans sa face.
Paulo rigole et enlève sa tour en oubliant le fatal Da8 MAT.
Paulo le modjo se liquéfie en Paulo le suppo.
Il garde toujours son sourire niais, il est définitivement naturel...

 

Nous rentrons sans un bruit, Paulo pleurniche dans son coin au fond de la bagnole. Michel me regarde, je comprends que j'ai déconné, il ne faut jamais battre un ado aussi froidement. Prions pour que Paulo oublie et retrouve son sourire niais euh..... je veux dire naturel.

Commentaires   

0 #2 Paulo 22-11-2015 22:43
Rhaaa l'infâme ! :lol:
Citer
0 #1 Bartawan 22-11-2015 22:42
Deux ans que je connais Paulo, et je dois bien avouer que cette description est tout à fait réaliste! On s'y croirait.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir