Souvenir ou temps présent ??

Écrit par Lio le .

Chers amis mais néanmoins ennemis sur l'échiquier. Je lis depuis hier soir vos emails pleins de bons sentiments et ça me file des boutons au cul.
Certains diront voilà une entrée en matière des plus cavalières. D'autres rétorqueront sans avoir lu ma thèse, antithèse, synthèse, mais pour qui se prend-il ce petit trou du cul ?
Mais voilà, il y a des vérités qui sont bonnes à entendre surtout quand c'est moi qui les dis ! hé ! hé ! hé !

Dimanche matin, 23 mars 2008, dans une région sous développée du monde occidental, le Loir et Cher(41).

Je me réveille en sursaut 9h30 à la pendule, dégoulinant de sueurs et une nausée des plus carabinées. Ca ne peut pas être les 8 litres de bibine frelatée avalée la veille qui peuvent me triturer le bas-ventre de la sorte.
Mon instinct qui ne me trompe jamais me fait comprendre qu'il y a baleine sous gravillons. Quelque chose que je palpe pas encore. Il en était fini de la grasse mat', mon esprit se mit à calculer en
nanoseconde, étudiant  maintenant toutes les variantes possibles depuis l'ère informatique UNIX du 1er janvier 1970. Le sort de la planète était entre mes synapses. Je me devais trouver la pièce manquante du puzzle afin de restaurer la paix dans la galaxie (and restore freedom to the galaxie...).

Chagriné, j'en oublie l'heure, 13h00, je suis à Montrichard. Je rentre dans ma 2cv, je démarre sur les chapeaux de roue. A peine le temps de cligner d'un oeil, je déboule à Saint pierre des Corps. J'avoine ensuite dans les rues de Tours, je passe la sixième en haut de la côte des roches, j'évite trois mamies au passage clouté du tabac de Fondettes grâce à un dérapage frein à main me propulsant route de Pernay. Je me fais une frayeur à 240km/h dans les zigzags proche de la SPA de Luynes. J'enroule le zig mais j'oublie le zag. Pas bon !! Je déboule dans la descente sur Pernay, je pousse dans le fossé l'équipe cycliste d'Ambillou sponsorisée cette année par la boucherie Sanzot et sa rouelle de cul de
porc persillée. J'arrive enfin à la salle, je regarde ma montre 13h23.

Je rentre dans le saint des saints, Jibé est déjà là en prière devant l'écriteau "Jouez plus pour consommer plus". La crise de ce matin reprend. Euh, nan en fait j'ai juste envie de couler un bronze ! Mais ce n'est pas normal, d'accoutumée je suis plutôt du genre cul serré avant une rencontre internationale et ce ne sont pas les 6 bols de café ce matin et les dragées fucas pour cacher mon haleine de poney qui auraient pu me faire ça. Mon esprit se remet à chercher l'erreur.

Je demande à Jibé où sont les enculés d'en face ?
Il n'a pas le temps de me répondre qu'un ectoplasme franchit le seuil de la porte. Les traits tirés, les yeux hagards, la bave aux lèvres, il nous tend la main en souriant.
- "Vincent Imbert ? ose-je avancer ?!"
- "Nan, c'est moi Guillaume !", nous annonce le corps sans vie.
- "Laisse le gagner la 1/2 finale du tournoi des As, je t'en conjure !!", me chuchote Jibé à l'oreille "Ou sinon, on va perdre un licencié, pas bon pour les subs 2008-2009".

La discussion tourne court, Michel et son célèbre pull, encore acclamé ce weekend, font irruption dans la salle. Il amène dans son sillage l'équipe de Descartes perdues dans nos contrées depuis deux lunes malgré leur GPS et les cartes militaires de la zone au 1/10000000 ème.
On se frotte les yeux. Nan, l'hallu !! Jean-Paul Rouve est parmi nous avec ses 3 repris de justice entre puberté et âge ingrat. Guillaume joue contre le sosie non maquillé de Marylin Manson table 4, Michel se frotte à Jacquou le Croquant table 2, Jibé et Jean-Paul Rouve table 1. Quant à moi, j'ai le droit au cousin par alliance du neveu de la demi-soeur de Tom Cruise, Costard cravate et missel sous le bras.

Ils ont déjà la merde au cul. Nos dernières stats impressionnent. Ils espèrent juste ramener 1/2 point. Stratégie payante, ils ont trouvé notre talon d'Achille en la personne de Jibé, très mauvais gestionnaire du plan Marshall sur gambit mes couilles. Sinon c'est branlée sur branlée, ça déroule le tapis rouge et Frédéric Mitterand au micro. Entre l'ouverture des seins qui pointent ("b3 - g3" pour les non-initiés) et la fourchette de l'huître (Fb4 - Td5 - Dg9 + - Cf6 gagne la dame obligée sinon variante du Caribou avec mat forcé en 18 coups) c'est royal au bar !!

Philou et Luc sont là pour la hola, ils ont même emmener leurs enfants qui ont beaucoup ri en voyant nos adversaires et Jibé jouer. Pas beau de se moquer des faibles. Y a plus de jeunesse !!
Pour fêter notre victoire, un petit coup de Paic citron saveur Vouvray et tout le monde est de bonne humeur. Chacun rentre chez soi en se disant : "Bonne nuit Nicolas, bonne nuit Pimprenelle". Sur la route malgré la nuit, le froid, le vent la grêle et la NEIGE, j'avoine comme un porc, je ne veux pas rater la fin de "Vivement Dimanche avec Line renaud". Malgré une journée en patron et deux exécutions sommaires à la clef, une désagréable sensation m'envahit.

Je branche petit poisson pour me calmer. Qu'il me fasse juter encore une fois dans ma culotte en m'adoubant grand stratège des 64 cases devant l'éternel.
Et là c'est la claque, mon deubeul sacrifice le fait grave marrer, il termine par le message d'erreur :
-------------------------------------------------
"IF $victoire_contre_chevaux_léger_2 = "YES" then We are the champions
Goto div régionale celle des grossa coronès
ELSE $victoire_contre_chevaux_léger_2 = "NO" then Deuxième et content ?
Return promo37, Tas d'blaireaux !!
-------------------------------------------------

Bon sang mais c'est bien sûr, tout s'explique maintenant. Jibé qui nous fait rêver avec le classement de premier. Il nous sert du Champomy de Lidl. Il nous sort la tirade Mac Mahon alors que depuis le mois d'octobre, les Michel, Philou, Guillaume, Jibé, à cause de leur défaite contre les Chevau-Légers of my twice nous ont privés de cette position de Roi qui nous était promise.
L'insoumis est parmi vous Messieurs les aristocrates des échecs. Que la populasse se joigne à moi pour lyncher sur la place publique ceux qui ont osé souiller le sceau de l'échiquier pernaysien. L'heure du règlement de comptes a sonné, Tremblez pauvres mortels. Nous vous pendrons haut et court...........................

The UGLY

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir