Bourgueil - Pernay : l'Atomisation

Written by Super User on .

Dimanche 23 novembre 13h02 pétantes
Il flotte, nous attendons comme des blaireaux sous l'abribus le susnommé Philou Vigie. Soit dit en passant avec un nom comme ça on doit montrer la voie.
Julien attend avec sa mamie depuis 12h15 pour être sûr de ne pas nous rater. René arrive avec son verbiage habituel. Bonjour et c'est tout !! Déjà concentré me direz-vous, nan, il dort mais les yeux ouverts, ça promet pour cet aprèm.
 
Dimanche 23 novembre 13h08 précis
Philou arrive enfin, il n'a pas bien digéré sa cassolette de confit d'oie ce midi, il a dû faire un caca imprévu, il s'excuse, mot de ses parents à l'appui.
La team est au complet, on peut faire vrombir le moteur.
Dans la bagnole ça papote rugby et casse-croûte d'après match. On joue à Bourgueil ça sent bon le pinard et les rillons... miam ! miam !

La première impression est souvent la bonne. Bourgueil sous la flotte avec personne dans les rues, c'est beau ! très beau !! Vivement que l'on reparte.
Après 18 tours du paté de maisons, on tombe enfin sur la salle d'échecs entre les chiottes publiques et une vieille maison close relookée en cinéma pour d'jeuns attardés. Comment ? Ah d'accord ce sont les toilettes officielles de la promo37. Ben moi je ferai dans le coin pour les chiens si ça ne vous dérange pas !!

On rentre grâce à une mamie qui nous guide. Elle aussi accompagne son mari apparemment sourd comme un pot pour la journée échecs. Nous sommes Bourgueil !!! André Trigoudin - Marcel flori - Raoul Aubineau et Guillaume Trigoudin junior pour vous servir.

Bon, je vois que personne ne bouge, je décide alors de faire capitaine. Je propose à mes compagnons 2 stratégies possibles :
Soit celle de Jibé ou encore de Michel, appelée la stratégie des petites bites, on met les plus mauvais face aux meilleurs et on essaye de faire 2 - 2 à chaque ronde.
Soit la mienne aussi appelée la stratégie de l'homme aux grosses coronès, on prend ses responsabilités et on s'assoit devant notre adversaire attitré.
Beng et merde, je chope Raoul Aubineau (anciennement 1900 mais descendu à 1665 depuis ses 3 AVCs). J'ai tellement de peine à voir ce gentil papi proche de la légumisation que je lui donne un caval et un fou pour seulement 3 pions. Il tient bien la route le bougre. Pour lui parler, je dois griffonner quelques mots sur un bout de papier (ta braguette est ouverte, tu me donnes les codes de ton compte en banque, j'en passe et des meilleures)
Il me répond en hurlant. Il s'en branle, il entend rien !!
Bref je me bats pour ne pas perdre et je perds en finale. A étudier avec Rybka ! Je dois avoir beaucoup mieux, mais en 40 secondes, j'ai rien vu.
Mes coéquipiers viennent me serrer la main pour me féliciter de ma stratégie payante. On a fait 0 sur 4.
René n'a donné que sa dame au 8ème coup. Julien a réussi à gagner contre lui-même. Etrange mais à voir son bonheur, on ne lui a rien dit. Quant à Philou, il a tiré une finale de pions malheureusement perdante 8 pions contre 1. Il emmène son pion à dame mais se trompe de pièce et fait un cavalier. C'est ballot !

Pause, on était venu pour ça, le casse-croute. On veut du pinard, du pinard...
QUOI ????? Un 4 quart et 1 litre de jus d'orange de synthèse !! C'est tout ce que vous avez. Et ils sont où les rillons et les téteilles dont nous a parlé notre président ??
COMMENT ?? Une entourloupe !! Sinon on aurait refusé de venir jouer !! bah bien sûr ! Si on avait su, on s'rait pas v'nus !!!
Il va m'entendre e Koukouyak. C'est pour ça qu'il est pas venu, il connaissait déjà le plan loose. Le salaud.

1-Julien
2-rene
3-philou
4-lio
5-result

2ème round
J'suis énervé, on retrouve le Lionel qui a balayé Guillaume au tournoi des As. Zi aïe of ze taïger.
André Trigoudin devant moi. Je sens que je vais bouffer du consanguin. Pas de e3 b3 Fb2, il était au courant de ma surpuissance. Je lui sors donc un E4 F4 D4. Le truc de porc. Ma spéciale débourre atomique. Le temps de jouer mes trois coups et je me tourne vers mes compagnons de route. Tout va bien René n'a que donner un fou et une tour en 7 coups.
Philou a un cavalier en moins en 2 coups. Il ne se souvient plus comment il a réussi cette prouesse. Certainement le jus d'orange. Notre organisme n'est pas du tout habitué. Pour Julien, il annonce son 7ième échec et mat malgré une dame et 2 tours de retard. Pittoresque.
Le temps de prendre quelques photos et je finis d'atomiser mon adversaire.

Nous rentrons sous la flotte après avoir pris une déculottée maison 7 - 1!
Le temps de voir un accident de voiture, nous rentrons dans nos pénates pour voir "Vivement dimanche spécial Line Renaud". une redif apparemment. bad day
 
El scribar

Add comment


Security code
Refresh