Un Raspberry PI 400 achete, un L.U.C.C.I.O.R offert

Written by Lio on .

Vendredi 15 octobre - 15h17

Mon téléphone fait vibrer ma raie. J'aime bien me le coller sous les boules lorsque je me détends dans mon spa Archipel 48 places spécial soirées coquines accolé à mon palace californien. ça raffermit mes chairs d'athlète accompli et toujours épargné par les affres du temps.

C'est Mimiche !

Il aime bien m'appeler à heure fixe. Sa voix d'outre-tombe délivre uniquement cette diatribe de 3 mots "He's back !".
En pleine période de sextape, un vulgaire badaud aurait pu croire à un retour en équipe de France d'un certain Matthieu V. Non, je connais ce timbre d'outre-tombe de Michel, un savant mélange de peur et d'excitation. Un vrai Sado-Maso ce mec ! C'est bien plus puissant que ça.

Pendant, qu'il me lit et relit ce SMS énigmatique "[...] et je souhaite avertir cet enfoiré de barbu de président et sa coupe de cheveux méduse ma présence honorable à la cession de ce soir. [...]" Pas besoin de lire entre les lignes Pierrot essaye de nous la mettre à l'envers.
Il est revenu... !!!

19h82 - Michel passe me prendre avec Suzon dans son char exceptionnellement rangé. Il se chie au ben. Il tourne en boucle.Tout le long du trajet, il me lit et relit le SMS reçu plus tôt dans l'après-midi. Il s'en fout Michel, il ne regarde jamais la route. J'essaye de le calmer mais rien n'y fait... Il a la queue qui frétille.... de peur.

À peine arrivés sur le parking, notre sentons une présence, un souffle chaud dans la nuque. Nous entendons quelques "Connard et enfoiré" provenant de la pizzeria d'à côté. Cette voix mécanisée est certes en nette amélioration, le nombre de chaines de caractères, quant à lui, a fortement chuté. Nous retrouvons notre Pierrot national sautant comme un cabri. Il nous attendait verre à la main avec sa nouvelle acquisition : Un Raspberry Pi 400 flambant neuf avec la mention sur le carton "Get One buy ! Get one free !"

À peine, ai-je eu le temps de valider ma subtile déduction en lisant le petit astérisque en bas du carton que le One free fait irruption dans la salle - "Salut bande d'enfoirés !!!"

Le L.U.C.C.I.O.R - Language Unity Chess CLoud Interface Outpout Raspberry

La basse-cour se met en marche. Pendant que le LUCCIOR commence à taper dans le pâté. Pierrot nous présente fièrement sa nouvelle acquisition. Pas le Raspberry, on s'en branle, le nouveau supercalculateur d'échecs ! Depuis sa mémorable branlée, il y a 10 ans, et malgré son upgrade, Le LUCCIOR est resté figé dans le passé. Son SMS parlant de ma méduse sur la tête était LA preuve irréfutable de son envoi au tréfond des rebus de la haute technologie de l'intelligence artificielle. Ben oui, ça fait des années que j'arbore une crinière soignée de grand fauve argenté tel Samson le beau gosse.

Pierrot jubile !
Il nous explique, vapoteuse à la main, que le projet est poussé par le puissant Darknet qu'il va révolutionner le monde des échecs et qu'en plus il se reproduit. Mais il en convenait, il reste encore quelques ajustements à faire pour avoir la bête de course annoncée sur la boite du Raspberry. Le vocabulaire, mais ça on le savait, est encore fortement limité et quelques correctifs de bugs sont encore à prévoir, l'automate boite de l'arrière. Il a le bide en vrac, il lâche des caisses dès qu'il avale un truc. C'est dire si on est déjà bien embaumé dans la salle. Et il a du mal à pousser des pièces par une épaule froissé suite à une rencontre frontale avec un 53 tonnes lancé à pleine vitesse. Pierrot est apparemment le premier et seul acheteur, il a reçu en cadeau la version avec molosse intégré, Poppy, un boudin sur pattes de 800g.

Pour l'ambiance, le LUCCIOR envoie toujours du lourd mais qu'en était-il de sa nouvelle puissance sur les 64 cases ? À peine, avons-nous évoqué la possibilité possible d'une rencontre éventuelle sur l'échiquier que le LUCCIOR nous a quitté pour aller nourrir son chien ou sa femme même lui n'était plus bien sûr de ce que la vie lui réservait. Merde alors ! Après Riton... euh... André du club de la Branlemolle, voilà t'y pas qu'une nouvelle malédiction s'abat sur notre club. Plus personne ne veut rester jouer avec nous aux échecs.

"REVIENS LUCCIOR ! ON TE LAISSE GAGNER LA PROCHAINE FOIIIIIIIISSSSSSSSS" hurlait Michel, sanglotant, dans la nuit noire de Pernay.
Nous sommes rentrés, silencieux dans la voiture. J'espère qu'il ne fera pas de rapport à Riolland et ze Basnier sinon s'en est foutu pour nous.
C'était pleine lune. L'avenir est incertain.

Add comment


Security code
Refresh